L’appellation Côte-Rôtie A

L’appellation Côte-Rôtie

25 siècles d’histoire


Il y a plus de 25 siècles
, les Grecs débarquèrent sur les rivages ampuisaits du Rhône. Ils apprirent à la population celtique l’art de cultiver la vigne et de faire du vin. Les Romains, grands amateurs de vins, développèrent la viticulture, des écrits de Columelle, Martial et Pline le jeune célèbrent ce vin appelé vin viennois. Le thème de la vigne figure sur les mosaïques de leur villa, comme il est possible de le découvrir au musée de Saint-Romain en Gal à quelques kilomètres d’Ampuis. Ils enseignèrent probablement la technique des terrasses. Ces murettes en pierres sèches ou cheys se généralisèrent vers l’an mille pour lutter contre l’érosion et pour utiliser au maximum la potentialité des terrains.

Au Moyen Age et à la Renaissance les Seigneurs de Maugiron régnaient sur Ampuis dont la principale industrie était la vigne avant la culture des céréales. Le commerce des vins vers Paris ne commença qu’à partir du XVII e siècle, car les Ducs de Bourgogne faisaient obstacle au transport, privilégiant les vins de leur région. Les vins de Côte-Rôtie, au fil des siècles suivants, acquirent une grande renommée parmi la noblesse française et les principales cours européennes.

Après le phylloxéra à la fin du XIXe siècle, le vignoble est reconstruit avec le greffage sur des plants américains. 424 agriculteurs travaillaient alors 420 hectares de vignes qui étaient scindées en de nombreuses petites parcelles. Jusqu’en 1870 les pentes de la Côte-Rôtie étaient escaladées par des chemins étroits et rocailleux et on circulait à pied, avec des mulets ou des bœufs. Malheureusement, une grande partie des coteaux retournèrent à la friche au début du XXe siècle, la main d’œuvre venant à manquer après les deux guerres mondiales et le fort exode rural. En 1953 est créé le syndicat des vignerons avec 90 adhérents et seulement 50 hectares exploités. Ce syndicat s’attache alors à aménager l’aire de production du Côte-Rôtie qui est devenu en 1940 une appellation d’origine contrôlée et redynamise alors le marché aux vins d’Ampuis créé en 1928. Rapidement, ce grand vin de garde renoue avec sa grande renommée dans les années 80-90, les vignes se multiplient et retrouvent leur place, les jeunes reviennent sur les traces de leurs ancêtres.

 

L’appellation Côte-Rôtie de nos jours

L’appellation Côte-Rôtie est située au Nord de la Vallée du Rhône, à 40 km au Sud de Lyon. Elle fait partie des Côtes-du-Rhône septentrionaux.

Une appellation prestigieuse des Côtes-du-Rhône

Les vignes de syrah sont cultivées depuis vingt cinq siècles sur des côteaux pentus et ensoleillés et sur les trois communes de l’appellation Côte-Rôtie : Ampuis, Saint Cyr-sur-Rhône, Tupins et Semons. Une cinquantaine de viticulteurs font vivre ce vin de garde de grande renommée. Peu utilisent la possibilité d’ajouter 20% de viognier à la syrah. Le viognier est un cépage blanc qui fait la renommée des vins de Condrieu, commune voisine de quelques kilomètres plus au Sud. Tous cherchent à valoriser leur terroir et leurs lieux-dits dont les plus célèbres sont la Côte Brune et la Côte Blonde, La Landonne, La Turque, La Mouline, Côte Rozier, Les Rochins, Le Mollard, Lancement…

Les vins de Côte-Rôtie sont élégants et riches au nez avec des arômes de fruits rouges (tels que la framboise, la mûre, le cassis), des notes florales apparentées à la violette, des notes épicées et poivrées. Après quelques années de vieillissement, le vin est plus soyeux en bouche, avec des nuances de fruits cuits ou confits comme la griotte ou la cerise à l’eau de vie et aussi des notes grillées. La finesse des tanins est amplifiée par la présence de moelleux et de rondeur, notamment dans les années de bonne maturité.

 

 

 

 

Quelques chiffres

  • Superficie du vignoble : environ 230 hectares sur la rive droite du Rhône, face à Vienne, répartis sur trois communes (Ampuis, St Cyr-sur-Rhône, Tupin-Semons).
  • Production moyenne : 8 400 hl de vin rouge (1 million de bouteilles).
  • Encépagement : syrah (80% minimum), viognier (cépage blanc, 10 à 20% autorisé).
  • Production : 100% de caves particulières (pas de coopération).


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer